Thèse : Balcofène et alcoolodépendance : appréciation de la qualité de vie de 12 patients traités par Balcofène en médecine générale dans le Languedoc Roussillon (2015)

INTRODUCTION : Depuis une dizaine d’années, le Baclofène est utilisé dans le cadre du traitement de l’alcoolodépendance. Des études quantitatives sont en cours mais aucun travail sur la qualité de vie des patients n’a été réalisé à ce jour.

OBJECTIF : Apprécier les modifications de la qualité de vie de patients alcoolodépendants traités par baclofène, prescrit par un médecin généraliste dans le Languedoc-Roussillon.

MATERIEL ET METHODE : Cette étude qualitative consistait en douze entretiens semi-dirigés de patients alcoolodépendants traités par Baclofène. Une analyse phénoméno-pragmatique des verbatims permettait l’émergence de catégories définissant les déterminants recherchés.

RESULTATS : Douze patients de 30 à 59 ans ont participés à l’étude. Le sevrage lui même et le baclofène semblent améliorer la qualité de vie des patients. Cette amélioration repose sur une critique de l’état antérieur, une renarcissisation, une modification de ses relations amicales et familiales, l’apport d’une sécurité par le traitement et le sevrage, une triple liberté que ce soit par rapport à l’alcool, à la prescription et à l’objectif fixé ; c’est la perte du craving qui est recherchée et non plus l’abstinence totale. Le traitement est d’autant plus accepté qu’il fait parti d’une démarche active des patients pour l’obtenir. Néanmoins, ce traitement a des effets secondaires, généralement acceptés par les patients. De plus, le traitement de l’alcoolodépendance par Baclofène semble pouvoir dégrader les relations conjugales. Enfin le sevrage semble être compensé par une augmentation du tabagisme.

CONCLUSION : Sur la base des entretiens effectués, le traitement de l’alcoolodépendance par baclofène améliore la qualité de vie des patients. Néanmoins le traitement seul ne semble pas suffisant. Des mesures associées apparaissent nécessaire afin d’optimiser la prise en charge de l’alcoolodépendance.

Catégories :
Ecrits universitaires

Source
Agence Bibliographique de l'Enseignement Supérieur
Informations
Université UFR
de Médecine Montpellier-Nîmes
Auteur(s)
RUBIO Elliot
Direction de la thèse
Docteur GRACIA Marc

Articles liés