Fiche pratique sur la kétamine : informations à destination des professionnels des addictions, par Infodrog (2024)

Infodrog, la centrale nationale de coordination des addictions Suisse, a sorti une fiche d’informations à destination des professionnels des addictions sur la kétamine.

Résumé :

La consommation de kétamine a connu une évolution significative au cours des 15 dernières années, passant d’un usage à haute dose à des fins privées à une drogue récréative prise, en particulier parmi les jeunes dans des contextes festifs. Les études indiquent une augmentation de sa prévalence, avec jusqu’à 25 % des consommateurs détectés l’avoir utilisé au cours de l’année précédente en 2022.

La kétamine, sous forme de poudre cristalline blanche, est utilisée à des fins médicales comme narcotique, anesthésique et antidépresseur rapide en cas de dépression aux traitements. Lorsqu’elle est utilisée récréativement pour “planer”, elle agit comme une substance dissociative, bloquant les récepteurs du glutamate dans le cerveau, influençant la perception sensorielle et les fonctions cognitives. Ses effets sont de courte durée et elle existent en deux formes chimiques, la kétamine R et la kétamine D, souvent mélangées sur le marché noir.

Les modes d’administration de la kétamine varient selon son utilisation. Médicalement, elle est injectée intramusculairement ou intraveineusement. Pour la dépression, elle est utilisée sous forme de spray nasal. Dans un contexte récréatif, elle est inhalée, ingérée ou injectée, parfois sous forme de sprays nasaux lors d’événements festifs.

Les effets de la kétamine varient selon la dose, la fréquence de consommation et l’environnement. À faible dose, elle induit une désinhibition légèrement euphorique, tandis qu’à dose moyenne ou élevée, elle provoque une dissociation entre l’esprit et le corps, pouvant entraîner des pseudo-hallucinations et un état de “K-hole”. Les effets durent environ 60 minutes lorsqu’elle est sniffée et jusqu’à 90 minutes lorsqu’elle est avalée.

La consommation de kétamine comporte des risques immédiats tels que des troubles de la coordination, des nausées et des problèmes cardiaques, ainsi que des risques à long terme, notamment de dépendance et de dommages aux organes internes. Les professionnels des addictions recommandent aux consommateurs de réduire les risques en espaçant les prises, en provoquant les mélanges avec d’autres substances et en étant conscients des risques de blessure.

Pour plus d’informations, vous pouvez télécharger le texte complet ci-dessous.

Pour approfondir, consultez aussi ces ressources :

Année
2024
Type
Fiche pédagogique
Produit(s)
Kétamine
Informations
Source
Infodrog, centrale nationale de coordination des addictions Suisse

Autres ressources